Ce macroniste de la première heure dirige l’Institut ­Montaigne, le très libéral think tank qui propose de supprimer temporairement des jours de congé afin de relancer l’économie française post-Covid-19.

 

Lire l’article

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Ce monsieur n’a rien de libéral, rien du tout, au sens de créateur de richesses de créateur de services ou de produits! Non, c’est un néolibéral, c’est à dire qu’il veut imposer des règles bureaucratiques pour créer des monopoles privés à la place des marchés. Son modèle ce sont les autoroutes ou l’énergie, une rente assurée par la loi au détriment des usagers.La loi impose à EDF de vendre son énergie à bas prix pour que des rentiers la revendent avec un bénéfice très confortable sans rien construire! Pour la SNCF ils imposeront la privatisation de Paris Marseille, tronçon juteux , mais pas Paris Nevers: privatisation des monopoles juteux et socialisation des pertes , ils ne créent rien, ils pompent les biens communs c’est tout!
    Pour Science po c’est pareil : les droits se scolarité sont passés de 400 euros en 2000 à …13900 aujourd’hui avec quelques bourses pour les pauvres. C’est une façon de privatiser l’éducation et de la réserver à leurs enfants. L’université publique en UK est à 9000 euros par an , leur mot d’ordre : dehors les pauvres le monde est à nous, on fait des lois néolibérales pour cela. Ils tuent l’économie, la rente tue l’économie, c’est le monde du GREED pur, avec la légalisation de la fraude fiscale par l’optimisation fiscale , rien à voir avec le libéralisme je vous dis ….lisez Catherine Audard…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici