L’arrêt de la Cour constitutionnelle allemande sur les rachats de la dette publique par la Banque centrale européenne montre le manque de vision de la politique européenne allemande et représente une chance pour l’Europe, explique le géoéconomiste Jonathan Hackenbroich, dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici