L’avis, consultatif, du conseil insiste toutefois sur la nécessité de réévaluer la situation sanitaire quinze jours avant la date du scrutin.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici