A la faveur du confinement, les animaux en ont profité pour explorer de nouveaux territoires, semblent investir des zones laissées vacantes par les humains; on a mieux entendu les chants des oiseaux. Mais depuis le 11 mai, les activités humaines ont repris, la nature va-t-elle reperdre du terrain ?

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici