Assortie aux foulards, robes, chemises, portée sur le menton ou enlevé pour parler, du Cameroun au Ghana, la protection dessine un continent plus coquet que prophylactique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici