L’exécutif a jusqu’au 27 mai pour choisir entre organiser un second tour en juin, ou jouer la prudence et attendre. Selon plusieurs membres de la majorité, le débat est intense.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici