Selon Anne Settimelli, cette polution se rajoute à celle “qu’on retrouvait déjà sur le bord de plage”. Un phénomène que “pas mal d’associations commencent à constater”.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici