Si le second tour ne peut avoir lieu le 28 juin, un projet de loi prévoit la tenue du scrutin « au plus tard jusqu’en janvier 2021 », selon le premier ministre. Quant à la campagne, elle ne devra « pas devenir un facteur de circulation du virus ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici