Des canards ou même des daims dans les rues, des rorquals au large des Calanques. En deux mois, quantité d'animaux ont pu s'aventurer sur des terres souvent occupées par l'humain. La faune devrait vite retrouver ses habitudes mais des associations et institutions appellent à une prudence renforcée.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici