Plus d’un millier de sans-abri sont restés dans les rues de Paris après le 17 mars. Grâce à une importante mobilisation, ils n’ont pas manqué de nourriture. Mais le lien social a souvent été rompu, et la fin du confinement n’y change pas grand-chose.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici