Face à des Etats-membres rétifs et des léviathans industriels qui ont tout à y perdre, la probabilité est forte que les objectifs ambitieux de Bruxelles ne soient pas atteints, note, dans sa chronique, Stéphane Foucart, journaliste au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici