Plutôt que de rêver d’un retour au système d’avant le confinement, jouons à tout prix, mais pas à n’importe quel prix. Avec des aides de l’Etat à réinventer, basées sur le travail que nous, compagnies méprisées, devrions et devons plus que jamais recevoir, affirme, dans une tribune au « Monde », la metteuse en scène et directrice de compagnie Isabelle Starkier.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici