Au moment où la Chine entend mettre fin au commerce des animaux sauvages, ses parcs aquatiques voient dans la conception de dauphins artificiels par des ingénieurs néo-zélandais une solution d’avenir. Une petite révolution est-elle à l’œuvre ?    

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici