Crise économique de l’Allemagne, mobilité à l’intérieur de l’Union et difficultés des pays pauvres autour du continent, tels sont les trois véritables risques qui peuvent faire plonger l’Europe dans une crise existentielle, analyse l’historien Emmanuel Comte, dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici