Dans « Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants », histoire d’une épidémie au Japon, le Prix Nobel Kenzaburô Ôe montre combien les réactions à une épidémie résident dans des formes de contrôle des organismes et des raisonnements, souligne l’écrivain dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici