Après la société des ressources naturelles et celle de l’industrie, la société de conscience doit être une nouvelle étape de la démocratie, détaille le sociologue dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici