Depuis la mi-avril et jusqu’à la fin juin, six à huit rotations par semaine sont organisées entre la Chine et la France pour acheminer masques chirurgicaux et FFP2 sous haute surveillance.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici