Les finances des Suédois et des Danois sont grevées par l’envolée des prix de l’immobilier, favorisée par des taux d’intérêt dérisoires et des conditions d’emprunt très favorables.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici