La startup stéphanoise développe un plastique biodégradable et hydrosoluble à partir d’une protéine issue du lait. Elle vient de lever 13 millions d’euros auprès de SPI et de MCHC, un fonds d’investissement du Japonais Mitsubishi. Elle va lui permettre d’investir dans une nouvelle usine de production, entre Lyon et Saint-Etienne, et d’accélérer le développement d’applications pour de nouveaux marchés cibles, notamment l’agroalimentaire.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici