Se libérer en partie de la dette est possible si nous le décidons, rappellent, dans une tribune au « Monde », des économistes, hauts fonctionnaires et élue politique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici