Le 16 avril, le patron du groupe Accor annonçait mettre à disposition plus de 300 établissements pour accueillir des malades. Aujourd’hui, ils sont vides.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici