Le 16 avril, le patron du groupe Accor annonçait mettre à disposition plus de 300 établissements pour accueillir des malades. Aujourd’hui, ils sont vides.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici