Les députés puis les sénateurs ont donné leur feu vert au déploiement de cette application contestée de détection des malades potentiels.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici