Des liaisons aériennes importantes comme les Paris-Orly en direction de Lyon, Bordeaux ou Nantes, des métropoles régionales à moins de 2 h 30 de TGV de la capitale, vont être supprimées au profit des offres de la SNCF, détaille le journaliste économique Jean-Michel Bezat.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici