Le confinement a permis de faire baisser la pollution atmosphérique et de redécouvrir le bleu du ciel dans certaines villes. S’il a également entraîné une diminution des émissions de CO2, celle-ci est loin d’être suffisante pour inverser la tendance au réchauffement de la planète.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici