Editorial. Depuis deux mois, grâce au dévouement des soignants et de ceux qui étaient en première ligne, ainsi qu’à la discipline de la grande majorité des Français, le pire a été évité. Désormais, c’est la perspective d’une récession historique qu’il faut affronter.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici