Le souvenir de scandales médicaux sur le continent et la force de frappe des réseaux sociaux jouent le rôle d’amplificateur de théories complotistes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici