Pour le professeur en management Laurent Taskin, le travail à distance forcé constitue une bombe à retardement et, face à la « distanciation », le retour d’une présence est plus que jamais fondamentale, explique-t-il, dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici