Le jeune homme a franchi, sur une sangle de 2,5 centimètres, les 648 mètres qui séparent les deux rives du glacier d’Argentière, en Haute-Savoie. Un exploit rendu possible par la fonte des glaces due au réchauffement climatique, sur lequel il veut alerter.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici