La responsabilité sociale des entreprises peut être au cœur des pratiques du « monde d’après », mais l’historien Michel Offerlé estime, dans une tribune au « Monde », que la route est encore longue, et que la réforme partira « du bas » par la multiplication de petits gestes politiques

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici