En RDC, la lutte contre la propagation du coronavirus se heurte au déni de l’épidémie, qui se traduit parfois par des violences verbales ou physiques.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici