Promu depuis longtemps par les milieux écologistes, ce mouvement fondé sur la distinction entre l’utile et le superflu est revenu en force, et de force, avec le confinement. Après la sobriété subie, la sobriété choisie ?

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici