Les centres de lutte anticancer ont dû adapter la prise en charge de patients jugés plus à risque face au coronavirus. Au prix d’une perte de chance?

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici