Après deux années de perte, la coopérative française, connue pour ses marques Beghin Say et La Perruche, a renoué avec les bénéfices, mais son endettement est élevé.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici