Depuis le 25 avril, l’Etat achète cinq médicaments essentiels pour le compte des établissements de santé. Destinée à éviter les ruptures, cette mesure s’avère peu en phase avec leur activité.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici