Dans un un rayon de 20 kilomètres, les concentrations d’hydrocarbures sont des dizaines de milliers de fois supérieures à la limite maximale autorisée, selon l’agence publique russe de régulation des ressources naturelles, et il sera difficile de récupérer plus de 10% des produits déversés créant un empoisonnement de l’écosystème à long terme, qu’il soit animal ou végétal.

Cet article La fuite de 20 000 tonnes d’hydrocarbures provoque l’une des plus grandes marées noires de l’Arctique est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici