Le gouvernement doit annoncer mardi des mesures de soutien à la filière aéronautique, durement touchée par la crise du Covid-19. Sur le mois de mai, Airbus a livré seulement 24 avions et n’a enregistré aucune commande. Sauver la filière industrielle la plus prestigieuse et exportatrice de France est une urgence pour l’Etat, explique Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici