Les professions « en deuxième ligne », mises en avant pendant la crise sanitaire du Covid-19, aimeraient bénéficier d’une reconnaissance durable.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici