La compagnie pétrolière britannique, frappée par la crise, va supprimer 10 000 emplois dans le monde mais n’a pas renoncé à verser des dividendes à ses actionnaires.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici