“Il faut que les communes acceptent les installations” dédiées à ces déchets de travaux, a également affirmé la présidente de la fédération du BTP des Alpes-Maritimes.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici