Les trois chercheurs David Bounie, économiste, Winston Maxwell et Xavier Vamparys, juristes, expliquent, dans une tribune au « Monde », que l’intelligence artificielle n’est pas encore assez mûre, que ce soit sur le plan technique ou sur celui de la confiance qu’elle doit susciter, pour être acceptée.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici