Il faudra des années pour nettoyer les eaux et les sols souillés par une immense fuite de dans l’Arctique. Plus de 20 000 tonnes de diesel se sont échappées d’une centrale thermique en Russie. Les associations constatent déjà les dégâts sur la faune et la flore.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici