Le Covid-19 a permis aux urbanistes de vérifier certaines de leurs théories. Comme l’importance d’investir et de valoriser tous les espaces publics, y compris les minuscules, les bancals, les plein Nord… Bref, les « sans potentiel particulier », du moins à première vue. Car ce fameux virus a paré tous les espaces publics d’une seule et même vertu égalitariste : celle d’exister. Pour se dégourdir les jambes, organiser un concours de corde à sauter avec son enfant, prendre le soleil quelques minutes… pendant et après le confinement, chaque bout de trottoir de nos villes a pris de la valeur. Et si cela perdurait ?

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici