samedi, février 4, 2023

« Ce n’est pas la première fois qu’on annonce la mort des villes. Je n’y crois pas du tout »

La diminution des relations sociales pendant le confinement a eu un impact négatif sur la santé physique et mentale des citadins, qui aspirent plus que jamais à une ville calme, verte et inclusive, montre la géographe Lise Bourdeau-Lepage.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici