Dans une tribune au « Monde », s’adressant à sa petite-fille, l’écrivain Paul Fournel la met en garde contre les censeurs de tout poil et la confusion introduite entre ce qui est autorisé et ce qui est obligatoire.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici