En prison depuis le coup d’Etat manqué en Turquie en juillet 2016, le journaliste et écrivain de 70 ans s’adresse, dans une tribune au « Monde », au monde extérieur. Il veut croire que la « cassure historique » provoquée par la pandémie permettra de bouleverser les modes de gouvernance.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici