Les chiffres spectaculaires publiés par Mehra et ses coauteurs peuvent s’expliquer par une sensibilité maximale aux effets indésirables de leur étude.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici