D'après les dernières données scientifiques, le climat serait beaucoup plus sensible que prévu aux gaz à effet de serre. Un constat lié notamment à une meilleure compréhension des nuages et du phénomène de rétroaction.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici