L’Afrique apporte sa pierre à la science (8). Alors en pleine recherche sur le virus Ebola, l’unité « pathogène 3 » de la capitale malienne a réorienté son action pour apporter « sa contribution » à l’effort international.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici