Des députés et des associations défendaient le principe d’un fonds au bénéfice des victimes du Covid-19 gravement atteintes et leurs ayants-droit. L’Etat estime que la reconnaissance en maladie professionnelle suffit.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici