S’ils saluent la « prise de conscience politique » qui a débouché sur la concertation lancée le 25 mai, près de 80 présidents d’université, doyens et directeurs des facultés de santé interpellent, dans une tribune au « Monde », le gouvernement sur les besoins criants révélés par la crise sanitaire.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici